Résumé d'une journée de plongeur vidéaste ...

Et voilà une journée comme j'ai envie d'en faire 20 avant de rentrer ... 2 plongées à mon rythme et à ma manière de faire ... j'ai pu "poser l'appareil" face à une seiche et attendre qu'il se passe un truc et l'avoir (accouplement) ... faire la même chose face à une murène jaune sous son cailloux et attendre 8 minutes sans qu'il ne se passe rien, finalement prendre l'appareil pile au moment ou une autre murène viens lui disputer la place et ... j'ai raté la séquence du siècle :o)

Bref, prendre 8 minutes à 30m sur la gorgonne où se trouvent les "bargi" (petit surnom pour les hippocampes pygmées, Hippocampus bargibanti) et gérer la déco en conséquence etc. etc. etc.

Ça commence à Mélasti

La journée commence à Tulamben Melasti où j'ai des souvenirs bien particuliers vu qu'on a validé le niveau "Rescue" de Johnny ici il y a une semaine environ...

Je m'attarde sur une plume le temps de me remettre dans mes réglages et d'essayer de prendre en main ma nouvelle lentille macro ... je galère un peu mais je sens que ça va finir par donner des résultats sympa. L'intérêt de ce genre de sujet c'est que cette plume est plantée au milieu de "rien" et qu'au pire elle va se rétracter, elle ne bouge donc que très peu (au gréé du courant) et me permet de me "poser" sur le substrat et de me concentrer sur mes réglages ... sujet idéal.

20170527-bali-plongee_melasty_tulamben-0013.jpg

20170527-bali-plongee_melasty_tulamben-0017.jpg

Après quelques minutes j'entends Komang qui me fais des tink tink tink tink avec sa baguette sur son bloc (ça permet de "communiquer" sous l'eau, c'est pratique), je laisse donc tomber ma plume et me rapproche de lui car il n'ose vraiment me "sonner" que lorsqu'il y a un truc vraiment intéressant à partager ...

Il est face à un magnifique nudibranche (ce sont des sortes de limaces) celui-ci est un "donut nudibranch" soit un "nudibranche beignet ou Doto greenamyeri" dont je n'ai pas beaucoup de liens vers de la documentation en français ... absolument magnifique.

Je n'ose même pas vous dire s'il est en train de pondre ou s'il est en train de manger la ponte d'un autre nudibranche ... et j'aurais du attendre quelques minutes pour voir s'il se déplaçait et / ou continuait à "pondre" ses oeufs dans le ruban blanc un peu transparent que vous pouvez voir à gauche...

Par contre je peux vous proposer l'album photo wikipédia commons si vous voulez en voir d'autres exemplaires :)

20170527-bali-plongee_melasty_tulamben-0049.jpg

Tant que nous sommes dans les nudibranches, voici un autre spécimen, à priori c'est un Mexichromis multituberculata où Mexichromis à papilles pourpres en français dans le texte, jolis comme tout, je l'ai filmé sous tous les angles et j'ai extrait une photo histoire d'avoir un support "fixe" d'identification.

20170527-bali-plongee_melasty_tulamben-0060.jpg

Au passage je tombe sur un spécimen jolis d'une "claveline locale" et pense à Julie alors hop je lui tire le portrait rapidement ... pas le temps de m'y attarder c'est vraiment pour le clin d’œil ... car si vous voulez en voir il suffit de regarder sous les pontons dans 20cm d'eau dans un port en bretagne par exemple et vous verrez des colonies entières de ces filtreurs.

20170527-bali-plongee_melasty_tulamben-0071.jpg

On continue avec les limaces ... cette fois Komang m'a débusqué un spécimen dont je n'arrive pas à trouver le nom ... cher lecteur si t'a une idée merci d'avance pour ton aide !

20170527-bali-plongee_melasty_tulamben-0076.jpg

20170527-bali-plongee_melasty_tulamben-0082.jpg

20170527-bali-plongee_melasty_tulamben-0092.jpg

Et on termine cette première plongée par une seiche dont le comportement attire mon attention, elle semble assez statique, un peu renfoncée dans le substrat (composé de "gravillons" à cet endroit là) ... je m'approche tout doucement elle ne bouge pas, je m'approche de trop et hop elle commence à bouger, je m'arrête, elle reviens exactement à sa place ... bon sang ! c'est étrange, généralement les seiches s'échappent d'un seul coup ici ...

Je pose la caméra, la "fixe" au sol et m'éloigne un peu pour essayer de ne pas la stresser par ma présence (les deux phares vidéo doivent déjà être bien assez gênant) et je surveille ça de loin.

Tout a coup elle change complètement de couleur, j'espère que c'est "dans la boite", puis une 2° seiche lui "saute dessus", enfin, c'est pas vraiment le terme, elle "s’emboîtent" face à face le temps d'un accouplement rapide ... là je me dis que j'ai vraiment de la chance et je reste éloigné, elles recommencent à plusieurs reprises ...

20170527-bali-plongee_melasty_tulamben-0115.jpg

20170527-bali-plongee_melasty_tulamben-0117.jpg

20170527-bali-plongee_melasty_tulamben-0129.jpg

Fin de plongée sur ces belles images et cette séquence "love / sexe" ... plus de 60 minutes sous l'eau, de belles séquences dans la boite, j'ai le sourire aux oreilles lorsque je sors la tête de l'eau.

Seconde plongée: seraya 'nord' : pygmée nous voilà !

Pour cette seconde plongée, nous avons un objectif assez clair : une gorgone sur 30m de fond sur laquelle nous savons qu'il y a des hippocampes pygmées !

En tant que "Dive Master" j'ai accompagné des plongeurs certifiés sur ce cite il y a quelques semaines / mois, je sais donc où elle se trouve et la semaine dernière avec Cédric nous en avons "découvert" une autre habitée aussi d'autres pygmées alors je suis assez confiant pour ce coups ci.

Ma seule inquiétude réside dans ma capacité à rester assez stable pour pouvoir les filmer : ces bestioles sont vraiment toutes petites et entre le mode macro et la lentille il faut être à moins de 5cm de l'animal pour avoir une image pas floue et exploitable ... raison pour laquelle sans doute cette gorgone est en mauvais état : de nombreux plongeurs ont du trop s'approcher et la casser.

Nous allons donc directement sur les 30m et je m'octroie 8 minutes pour trouver les bestioles, identifier celle qui sera mon "acteur principal" et ensuite essayer de faire quelques images. Au bout de quelques dizaines de secondes j'ai déjà identifié 4 hippocampes et un en particulier me semble plus "facile" à cadrer que les autres.

Vous pouvez en voir trois sur la photo ci-dessous dont un flou à gauche (la distance de mise au points et la profondeur de champ est vraiment très très "fine").

20170527-bali-plongee_seraya-0004.jpg

J'essaye alors de le filmer, mais à bout de bras en mode macro et même avec peu de courant je n'arrive pas à rester dans la micro-distance de focus possible, il va falloir renoncer pour cette fois à rapporter des images animées. Je bascule donc en photo, active les flash, stoppe les phares et "shoote" mon sujet, il me tourne le dos l'animal ! je patiente, éteint toutes les lumières (ils n'aiment pas trop la lumière, à 30m c'est souvent une zone naturellement sombre) ... il finis par se retourner, je rallume rapidement ma lampe pilote, hop deux flash, vérification sur mon ordinateur de plongée, 7 minutes se sont déjà écoulées, on approche de la limite de déco ... encore une ou deux et hop je décroche.

20170527-bali-plongee_seraya-0012.jpg

20170527-bali-plongee_seraya-0022.jpg

20170527-bali-plongee_seraya-0050.jpg

Au moment où je vais faire signe à Komang "on remonte et fissa fissa" il me spotte un superbe syngnathe (même famille que les hippocampes mais en version "plate") ... je ne peux pas résister, je sais que je vais manger du palier mais tant pis, nous ne sommes que deux, et c'est pas un problème dans notre situation (le site de plongée remonte assez vite et on pourra rester longtemps dans la zone des 5-6 mètres avec plein de trucs à filmer / photographier pour faire un palier sans s'ennuyer). Vérification, de l'air restant quand même, plus de 150bars chacun, ça roule je m'autorise 4 minutes de plus.

20170527-bali-plongee_seraya-0082.jpg

20170527-bali-plongee_seraya-0084.jpg

Ensuite ça remonte et je vais passer plus de 15 minutes pour faire la séquence du siècle ... que je rate ! Je me pose sur un petit truc blanc plein de "pics" qui ressemble à une sorte d'oursin et que j'aimerais bien identifier mais comme il s'enfonce dans le sable je laisse tomber et au moment où je tourne la tête je vois une superbe murène jaune cachée sur un gros cailloux.

Hop je fais comme avec la seiche de tout à l'heure, je pose l'appareil photo, cale le machin, pose deux ou trois cailloux pour éviter que ça ne bouge de trop, fais la mise au point sur l'entrée du cailloux où se trouve madame la murène, espère qu'il va se passer un truc et m'éloigne en laissant là l'acteur et la caméra.

8 minutes et rien ne se passe ... elle ne sort pas, elle ne se montre pas, elle ne saute pas sur un poisson qui passe à proximité (oui en tant que réalisateur on a des idées incroyables, des envies dingues, et des frustrations immenses ... la vie "sauvage" ne fait pas vraiment ce qu'on veut et c'est aussi ça la magie que j'aime observer) ... je m'approche, appuie sur le bouton "off" et commence à replier les phares, flash et autres bricoles pour partir en douceur.

Et là ... une 2° murène arrive à fond les ballons pensant que la cachette est vide et se retrouve nez à nez avec une consœur pas de la même couleur ... le carnage, ça se saute dessus et ça montre les dents pour au final arriver à se cacher à deux dans le trou !

Le temps que je rappuie sur le bouton "REC" et cale la caméra l'action est terminée, ça a duré 20 secondes .... je suis ... .... ... partagé, d'un côté ça a été un moment assez génial que j'aurais du mal à décrire et de l'autre je suis dégoutté que ça ne se soit pas passé une minute plus tôt.

Un coup d’œil aux ordinateurs, palier terminé ? fin de plongée, belle journée. Maintenant il reste à faire le dé-rushage et tout le traitement informatique ...

QR code
Send to friend

Commentaires

8 juin 2017 23:12

Que du bonheur!!! Que de couleurs! Quelle définition d'images!!! Et surtout quels acteurs! :o)

Gil
12 juin 2017 14:24

Je suis carrément bluffé par les sèches !
Pourtant nous en avons chez nous mais je ne les ai jamais observé en train de se faire des papouilles hihi !
Bises
Merci pour le bestiaires haut en def et couleurs, ça fait rêver le photographe qui sommeil en moi...
Didou

didou
12 juin 2017 14:29

Au fait Eric, la photo du doonut nudibranch et la ponte irait parfaitement dans mon séjour en grand format qu'en penses tu ? hihi
Bises

didou
13 juin 2017 12:07

Hello Didou,
avec plaisir pour la photo HD du nudibranche, je suis très honoré par ton envie d'impression grand format ... Reste à savoir si ça fait partie des photos que j'ai perdue dans le backup inversé de mes disques durs ou pas :o)

à bientôt
Éric

erics

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

URL de rétrolien : http://e.garluche.fr/trackback/785