Sur le toît de Bali : Le Mont Agung

Un album photo rapide de cette rando sur le Mont Agung, le plus haut sommet de l'ile de Bali ... je reviendrais plus tard pour vous détailler la rando, pour l'instant c'est juste pour les yeux.

Le départ est prévu à 23h depuis le warung où mon binôme du jour (Erwan) à trouvé un guide (Muncan, Warung Makan bu made), environ 30 à 45 minutes de scooter pour monter jusqu'au point de départ de la rando (et un peu de temps perdu à l'entrée de la zone où l'enregistrement est obligatoire).

Je vois le guide avec un sac de rando comme si on était partis pour 3 jours ... chouette je me dis qu'il doit avoir plein de trucs pour ses clients dedans (du genre fruits, eau et autres bricoles), néanmoins j'ai pris 1,5l d'eau et des barres de céréales. Ça sera confirmé par le propriétaire du warung qui essaye de nous vendre de l'eau et autres choses avant de partir, je prends une petite bouteille d'eau de plus, ça me fait quasi 2l d'eau pour monter ça devrait aller.

Départ donc, nous sommes deux avec notre guide et "son pote" (guide aussi) a trois clients avec qui nous essayons d'établir le contact sans succès, ce sont trois londoniens qui parlent un anglais assez insaisissable. Le troisième guide qui part en même temps que nous a deux singapouriens avec lui.

20170524-bali-rando_mont_agung-0009.jpg

La montée sera l'archétype de ce je n'aime pas : ça part super vite, les trois britanniques (jeunes et forts) foncent comme si c'était une course et comme des idiots nous essayons de suivre le rythme en disant clairement que soit on va se cramer et qu'on arrivera pas en haut, soit .... bref peu importe ça fonce ... pour ensuite faite des haltes super longues ... complètement nul et idiot.

Je préfère marcher lentement mais à un rythme clair et faire des pauses courtes, juste ce qu'il faut pour ne pas se refroidir, là on dirait qu'ils essayent de faire une sieste à chaque fois !

20170524-bali-rando_mont_agung-0013.jpg

Le pire sera à la dernière pause ou sans rien nous dire les deux guides s'enfournent dans un sac de couchage pour une heure (calcul de la durée après coup, confirmé par les photos : dernière photo de la pause 4h20, 1ere photo de marche sur "le dur" 5h40 et ça fait déjà bien 20 minutes qu'on marche... ils nous auraient avertis on aurait pu se préparer) ... moi qui suis juste en short je me dis que c'est pas bon et au bout de 10 minutes je finis par sortir la couverture de survie de ma trousse de secouriste (oui oui je l'ai encore et toujours avec moi), je m'emballe dedans, c'est toujours aussi efficace ! Je propose de la partager à Erwan et c'est comme ça emballés comme un saucisson que nous attendons qu'ils veuillent bien repartir !

La vérité c'est que nous sommes montés trop vite et que la dernière partie est soit trop dangereuse pour être faite trop tôt ... soit ... ils n'ont pas envie d'attendre au sommet, on n'en saura rien vu que depuis le départ nous avons du échanger 30 ou 40 mots avec eux. C'est pourtant pas faute d'avoir essayé d'établir le contact.

Ça avance bien à notre rythme depuis qu'on est repartis, en fait nous n'avons aucune idée d'où sont les guides et à vrai dire on s'en fout complètement. Vu le "salle coup" qu'ils nous ont joués maintenant on fait à notre manière !

On arrive donc en haut avec ce soleil qui donne des couleurs dingues, j'ai le temps de faire un petit stop pour prendre Erwan en photo de dos comme j'avais envie de faire, sa silhouette qui se détache comme les photos de montagne classiques.

20170524-bali-rando_mont_agung-0045.jpg

20170524-bali-rando_mont_agung-0053.jpg

On peut voir le volcan Samalas de Lombok qui se détache bien avec ses 3700m ... nous ne sommes qu'à 3000 :-)

20170524-bali-rando_mont_agung-0069.jpg

À chaque minute qui passe la palette de peinture change, j'adore, je regrette un peu de ne pas avoir été là 1h plus tôt et d'avoir pu savourer ces couleurs depuis le noir-bleu avant de passer au noir-bleu-blanc-jaune ... mais on ne fait pas la fine bouche quand même.

20170524-bali-rando_mont_agung-0080.jpg

20170524-bali-rando_mont_agung-0085.jpg

Quelques nuages passent histoire de dire "on est là" et pour donner un peu la notion de l'altitude mais très franchement le jour précédent et le jour suivant (à l'heure ou j'écris ce billet donc) le Mont Agung est sous les nuages. À croire que Erwan est comme Christophe: ils font partie de ces gens qui choisissent le bon jour et le bon moment pour aller à un endroit où il fait beau.

20170524-bali-rando_mont_agung-0086.jpg

Finalement le soleil arrive et tout le monde prends la pause pour avoir un semblant de preuve de "nous la fé" ou un truc comme ça ... j'avoue que je pense très très fort au dernier volcan que j'ai grimpé en super compagnie ! Même si vous n'êtes pas là vous êtes un peu là quand même !

20170524-bali-rando_mont_agung-0090.jpg

20170524-bali-rando_mont_agung-0117.jpg

Maintenant que le soleil s'est bien levé il faut rentrer ... à peine le temps d'admirer le décors, encore une fois j'aurais été seul je serais resté là pendant 2-3 heures facile.

Voir même je songe à l'aspect que ce décors pourrait avoir lors du coucher de soleil !

Au loin vous pouvez voir les lacs d'altitude dont je parle dans un autre article du blog (peut-être pas encore publié) où je suis passé il y a 1 semaine environ.

Dédicace pour Camille (et Johanna) dont la remarque suivante accompagne mes pas pendant quelques minutes ... "je ne comprends pas, 5h de marche, ne pas dormir, tout ça pour aller voir un lac d'altitude, vous les vieux vous avez des occupations étranges" :-)

20170524-bali-rando_mont_agung-0121.jpg

20170524-bali-rando_mont_agung-0136.jpg

C'est donc partis pour cette ligne de crête que j'adore, c'est époustouflant, pas dangereuse pour deux sous (large) mais avec la mer à droite et à gauche et devant et derrière ça donne un effet assez démentiel.

20170524-bali-rando_mont_agung-0143.jpg

20170524-bali-rando_mont_agung-0150.jpg

Je ne rate pas la photo très classique de l'ombre de Agung qui pointe pile dans la direction du chemin qu'on emprunte pour descendre. C'est un peu comme dans une énigme du genre "le trésors de trouve là où l'Agung pointe son ombre le 24 mai à 7:01" ...

20170524-bali-rando_mont_agung-0153.jpg

Une bonne chose de faire la montée par ce côté d'Agung c'est qu'on descends dans son ombre, la température est donc super agréable compte tenu de l'effort physique ... pour avoir tenté la grimpette par l'EST il y a quelques mois je peux vous assurer que ça fait une différence notable.

20170524-bali-rando_mont_agung-0160.jpg

Et nous revoilà dans la végétation, clairement j'aurais du dormir 3-4 heures ici car ma dernière heure de sommeil remonte à 6h du matin il y a deux jours et là ça se fait clairement sentir...

Tant que nous sommes sur du sol dur je m'éclate, le pied est sûr, le sol ne se dérobe pas, on passe de point solide en point solide, à notre rythme et ça avance vite et bien mais par contre je sens la fatigue qui monte et redoute la suite sur le sol fuyant.

20170524-bali-rando_mont_agung-0165.jpg

À propos de sol fuyant je pense que vous pouvez vous imaginer ce que ça représente avec les deux photos suivantes, on marche quasiment dans le lit des torrents qui doivent se former à la saison des pluies et c'est des graviers, de la poudre, des cendres du volcan. Tant qu'il y en a une épaisseur assez importante ça va c'est comme une grosse dune de sable, on s'enfonce mais ça n'est pas dangereux.

20170524-bali-rando_mont_agung-0173.jpg

20170524-bali-rando_mont_agung-0175.jpg

Pas de photos pour la période 8h -> 9h ? c'est mauvais signe ... j'en bave, je dérape, je glisse, manque de tomber à plusieurs reprises sur ce sol qui demande soit des crampons d'excellente qualité soit d'y aller en vitesse et en souplesse (si on "coure" assez vite pour que le sol n'ai pas le temps de se dérober) ... ce que j'aurais pu faire il y a quelques années, là je préfère "escargotter" tant pis pour l'estime de soi !

Même le soleil finis par nous rattraper ! C'est dire si je vais lentement ... mais ça me donne aussi envie de sortir l'appareil et de regarder un peu autour de moi. Erwan me dira qu'il a aperçu un singe, on entends des oiseaux, notre guide ne nous dira absolument rien de tout ça.

20170524-bali-rando_mont_agung-0180.jpg

20170524-bali-rando_mont_agung-0182.jpg

La fin sera vraiment très très dure pour moi, je n'aime pas la descente dans le gravillon, je vous conseille de prendre des mini guêtres ou des chaussures montantes, ou un pantalon qui couvre les chaussures, moi j'ai une seconde semelle faite de terre et de graviers que je dois régulièrement vider. Les genoux font mal et je vais à la vitesse d'un escargot, dès qu'un faux-plat se présente ça va mieux, même les montées sont faciles, c'est vraiment dès que ça descends. Une pensée pour Claire, les genoux tapent, les articulations morflent et les muscles sont raides ...

20170524-bali-rando_mont_agung-0190.jpg

20170524-bali-rando_mont_agung-0191.jpg

20170524-bali-rando_mont_agung-0192.jpg

Voilà, superbe rando que je dédicace en vrac à Isabelle, Laurent, Claire, Jean, Cabris Rayoné, Renée et tous les autres marcheurs et marcheuses avec qui j'ai avalé des kilomètres en montagne. Le Mont Agung est très très beau, et comme tout 3000 il faut aller le chercher. Pour Philippe sache qu'il n'y a pas de marches sur cette montagne et qu'il faut vraiment être connaisseur pour apprécier ce genre de délire.

Un merci très spécial à Erwan qui s'avère être un binôme parfait, il m'a attendu patiemment pendant toute la descente et a tenu le rôle de guide bien mieux que l'officiel qui n'en avait absolument rien à foutre ... à peine nous a t-il dit "be careful" lors des deux fois où nous avons faillis nous planter ! Mais en aucun cas avant ou en prévention !

Épilogue : la trace GPS ...

Après avoir rédigé tout ça je repense que j'ai mis mon téléphone en enregistrement GPS comme d'habitude ... sauf que là je n'avais pas assez de batterie pour faire l'aller/retour alors je n'ai enregistré que l'aller.

Verdict : la partie où nous avons avancés le plus vite a été sur la fin quand on a été que tous les deux ... sur du dur, sur la caldéra ... à l'horizontale ou presque, c'est la ligne de crête :) mais plus sérieusement la première partie en orange sur la carte a été vraiment la plus "rapide" / "cassante" au niveau rythme.

20170524-agung_carte.jpg

20170524-agung_pauses.png

QR code
Send to friend

Commentaires

25 mai 2017 10:07

Et comment te sens-tu, le lendemain ? Genoux et chevilles en vrac ou prêt pour de nouvelles grimpettes ? Merci pour tes photos qui font voyager, elles sont magnifiques. Prends soin de toi, à bientôt ! Bises de Pessac

Claire D
25 mai 2017 21:21

Merci pour ce voyage "volcanique" qui fait vraiment envie ..pour moi ça correspond à des lieux très forts car le coeur de la terre y est si proche...
Et toujours gravir les montagnes tant qu'on peut le faire ...
bises de nous tous ici- je transfère le mail à Renée
Isabelle

Iza
27 mai 2017 12:19

Une rando comme si on y était ! Bravo pour le récit et les photos Didou

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

URL de rétrolien : http://e.garluche.fr/trackback/784