Aujourd'hui c'est Nyepi à Bali

20170327-amed-fete_nouvel_an-0091b.jpg

C'est le nouvel an ici ... quelle chance d'être au bon moment au bon endroit !

Hier soir c'était la fête avec les défilés des Ogoh-Ogoh faits en papier mâchés, armatures de fil de fers et autres astuces ... certains sont tellement gros et grands qu'il faut pousser les fils électriques sur le bord des routes pour les faire passer, vous imaginez ? Non, ok alors voilà quelques photos même si j'étais plus en mode "reportage vidéo".

Ce n'est pas festif, c'est bien plus que ça. Déjà le matin on "sentait" dans l'air que la journée était spéciale: la majorité des magasins sont fermés, les gens s'affairent à plein de choses, les beaux habits commencent à se faire voir ... ce n'est pas un jour comme les autres sur l'île des Dieux.

Sur la route pour aller plonger (pour un baptême) on croise quelques signes avants-coureurs et on espère être de retour avant que les routes ne soient fermées...

20170327-bali_dive_trek_bapteme_de_plongee-0027.jpg

20170327-bali_dive_trek_bapteme_de_plongee-0028.jpg

Et c'est raté, au retour nous sommes déjà bloqués :-)

20170327-bali_dive_trek_bapteme_de_plongee-0303.jpg

Finalement "ça passe" au bout de 20 minutes d'attente. Encore une fois on mesure ici la différence par rapport à ce qu'on connaît du monde occidental, "ça coince 20 minutes ?" je n'ai pas entendu une seule personne râler, un seul kaxon réprobateur, rien d'autre que des sourires, des gens qui bavardent d'un scooter à l'autre "hey, you are from bali dive trek ? i know mister antoine" et blablablablabla la famille, les enfants, passez le bonjour et tout et tout :-)

Étant à l'arrière de la camionnette en maillot de bain et juste avec une serviette autour de la taille je n'ai pas osé aller jusqu'à la cérémonie pour prendre des photos de près. Il faut dire qu'à l'aller le temps était tellement pluvieux que j'avais directement mis ma combinaison de plongée et que je n'avais pas pris mes affaires sèches pour le retour (pensant que le temps se s'améliorerait pas).

C'est donc du haut de la "benne" de la camionnette qu'on observe tout ça, les yeux écarquillés comme des gamins le jour de Noël. Dire que ce n'est que le début de l'après-midi, je n'ose pas trop imaginer ce qui va se passer d'ici ce soir.

20170327-bali_dive_trek_bapteme_de_plongee-0309.jpg

20170327-bali_dive_trek_bapteme_de_plongee-0310.jpg

20170327-bali_dive_trek_bapteme_de_plongee-0321.jpg

Chaque village ou communauté a construit son Ogoh-Ogoh. Les garçons portent les ogoh-ogh sur des armatures en bambou, les filles habillées en véritables princesses de beauté les précèdent en portant les couleurs de "leur" communauté, des groupes de musique accompagne tout ça pour faire le plus de bruit possible et tout ce petit monde défile dans un esprit festif, bon enfant et ultra-joyeux.

20170327-amed-fete_nouvel_an-0000.jpg

20170327-amed-fete_nouvel_an-0001.jpg

20170327-amed-fete_nouvel_an-0003.jpg

20170327-amed-fete_nouvel_an-0025.jpg

20170327-amed-fete_nouvel_an-0026.jpg

20170327-amed-fete_nouvel_an-0045.jpg

20170327-amed-fete_nouvel_an-0057.jpg

20170327-amed-fete_nouvel_an-0059.jpg

20170327-amed-fete_nouvel_an-0060.jpg

20170327-amed-fete_nouvel_an-0069.jpg

20170327-amed-fete_nouvel_an-0083.jpg

20170327-amed-fete_nouvel_an-0085.jpg

20170327-amed-fete_nouvel_an-0091.jpg

Il a deux sortes de touristes sur Bali à cette occasion, ceux qui râlent de devoir "perdre un jour à ne rien faire" et ont quittés l'ile hier avant la fête (direction les îles Gili par exemple) et les autres, qui ont pris le partis de se dire qu'ils vont se régaler pendant une soirée festive comme nulle part ailleurs ...

Je ne vous laisse pas 10 secondes pour imaginer quel est mon choix et j'en ai pris plein les yeux et les oreilles hier soir, je n'ai même pas résisté jusqu'au bout et j'ai préféré "fuir" quand c'est devenu vraiment trop, j'aime bien la foule mais il y a des limites.

En vérité je suis saturé de tout ce que je viens d'absorber, tout ça est très bruyant et presque oppressent mais il y a aussi une dimension spirituelle, impalpable mais que je ressent, c'est pas "juste" festif, c'est bien plus que ça.

La construction des Ogoh-ogoh demande des sacrifices, de l'énergie, du temps, un savoir-faire aussi ... j'ai la certitude que les Balinais s'investissent énormément dans cette fête et je ne sais encore trop comment décrire tout ça, c'est un peu comme si on ne voyait que la face visible de l'iceberg et qu'il faut fermer les yeux pour "voir" et ressentir le reste.

Une petite demie-heure posé à la plage "loin" de tout ce bruit, à contempler les étoiles me permet de revenir en douceur ... et je pense qu'il faudra que je vive deux ou trois autres Nyepi pour pouvoir peut-être "cerner" tout ce qui se passe ici durant cette période. La prochaine fois par exemple je prendrais en photo les étapes de construction des Ogoh-ogoh (là je n'ai même pas pensé à le faire cette année).

Et aujourd'hui c'est le "backout" total sur l'ile : interdiction de sortir, tout est fermé (même l'aéroport) cette journée est dédiée à la méditation et pour en savoir plus direction wikipédia.

J'ai donc un peu de temps pour écrire sur le blog, mettre mes notes au propre et réfléchir & méditer aussi.

QR code
Send to friend

Commentaires

28 mar. 2017 07:10

Inoubliable assurément ! :-)

Odysseus
25 avr. 2017 19:49

Un mois après...mais juste impressionnant ces marionnettes géantes, faut pas en rencontrer dans les fonds marins...
Iza

Iza

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

URL de rétrolien : http://e.garluche.fr/trackback/769